Réduire la consommation d'énergie au bureau

Julia van Ramshorst
La consommation d'énergie au bureau

Faire des économies sur la consommation d'énergie est extrêmement populaire dans les ménages. Plus de 60 % ont déjà changé de fournisseur d'énergie et, en 2016, 15 % des ménages néerlandais ont changé de fournisseur. Cependant, les immeubles de bureaux peuvent également réaliser des économies substantielles sur les coûts énergétiques. Si les entreprises, comme les ménages, font plus de recherches, réduisent activement leur consommation d'énergie et changent plus souvent de fournisseur, elles peuvent réduire drastiquement leur consommation d'énergie et leurs coûts énergétiques. Le label énergétique obligatoire C aura également un impact majeur sur le marché des bureaux.

La consommation d'énergie dans les bureaux  

La consommation d'énergie dans les bureaux dépend fortement de leur superficie, des mesures prises pour réduire la consommation et du nombre d'employés. Ce qui est particulièrement remarquable, c'est que la consommation moyenne d'énergie par employé augmente de manière exponentielle en fonction du nombre d'employés. Les plus gros consommateurs d'énergie sont les ordinateurs, les portables et les serveurs.   

Économiser sur la consommation d'énergie  

En tant qu'entrepreneur, vous souhaitez également contribuer à un meilleur environnement et à un développement plus durable ? Vous pouvez faire beaucoup vous-même ! Consultez nos conseils pour réduire la consommation d'énergie au bureau ! 

Les mesures suivantes ont le plus grand impact sur la facture énergétique de votre bureau :  

  • Utilisez des ampoules basse consommation, qui offrent un avantage de 80 % par rapport aux ampoules "normales".  
  • Choisissez l'énergie professionnelle si la consommation est supérieure à 5.000 m³ de gaz et 10.000 kWh d'électricité. Dans ce cas, un contrat d'énergie professionnelle (avec différents tarifs de gros) est généralement plus avantageux. Jetez un coup d'œil au fournisseur d'énergie le moins onéreux pour en avoir une idée plus précise.  
  • Éteignez le thermostat à l'avance, il reste souvent chaud pendant plus d'une heure.  
  • Évitez d'utiliser le chauffage dans les pièces où personne ne travaille.  
  • Veillez à ce que les radiateurs soient dégagés afin de ne pas bloquer la chaleur. Pensez par exemple aux bureaux et aux armoires situés devant un radiateur.  
  • Éteignez les lumières dans les bureaux où personne ne travaille ou utilisez un détecteur de mouvement. Cela s'applique également à l'éclairage extérieur. Les lumières ne s'allument que lorsqu'elles sont nécessaires.  
  • Utilisez des réflecteurs dans les tubes fluorescents, ce qui permet de faire des économies car vous ne devez utiliser que la moitié du nombre total de tubes fluorescents.  
  • Isolez les tuyaux de chauffage dans les pièces inutilisées, comme un débarras ou un autre type d'espace de stockage.  
  • Remplacez une vieille chaudière de chauffage central par une chaudière HR+ à haut rendement énergétique ou choisissez le chauffage urbain si possible.  
  • Participez à des initiatives durables, comme la Journée du pull-over.  
  • Faites appel aux subventions pour les chaudières et les panneaux solaires. Éventuellement en coopération avec les propriétaires immobiliers.  

N'oubliez pas la déduction de la TVA et des investissements énergétiques  

La TVA est bien sûr déductible pour les entreprises. Cela ne s'applique toutefois pas à la surtaxe sur les énergies renouvelables et à la taxe sur l'énergie, mais via la TVA, les entreprises peuvent rapidement récupérer environ 20 % de leur facture énergétique. De plus, dans le cas d'investissements durables, 41,5% sont déductibles du bénéfice imposable. Ce régime gouvernemental s'appelle Investissements Déductibles (EIA). Le site web du gouvernement contient une liste d'énergie qui précise quels investissements relèvent de ce régime.  

Il existe également un certain nombre de règles, à savoir :  

  • Il doit s'agir d'un investissement dans un nouveau produit  
  • L'investissement total doit être d'au moins 2 500 euros.  
  • L'investissement doit figurer sur la liste énergétique mentionnée précédemment  
  • L'investissement ne doit pas encore avoir été enregistré pour la déduction pour investissement environnemental.  

Durabilité et réduction de l'empreinte environnementale  

Il est important pour les entreprises de prendre soin de l'environnement et de minimiser la pollution environnementale. Cela peut se faire, par exemple, en réduisant radicalement votre consommation d'énergie et en mettant en œuvre les mesures mentionnées précédemment. Nombre de ces mesures ne nécessitent pas un investissement important et un effort minimal. Commencez donc à réduire votre consommation d'énergie dès aujourd'hui !